Tous les articles par guenaelboutouilletgmail

Ma photo, ma vision

Texte de fiction

ob_647e5c_automne-2015-bois-boissel-en-automne

Ici, un jour, quelqu’un s’est présenté devant ce panneau et a hésité à rentrer dans le Bois Boissel, il a tellement hésité qu’il a fait demi-tour chez lui.

Ici, un jour, quelqu’un est tombé sur ces panneaux. Par curiosité il s’est engagé en direction de la plaine d’aventure du Bois Boissel. Au fur et à mesure de son avancée dans le bois, cette personne avait une multitude d’idées pour dynamiser cet endroit. Il s’assit sur l’un des nombreux bancs de la plaine, prit son cahier de brouillon qu’il avait toujours sur lui et ce mit à rédiger l’ensemble des idées pour faire de ce lieu, un lieu courtisé par les gens du quartier, de la ville, de l’agglomération. Après avoir rédigé toutes ces idées, il prit la direction de l’hôtel de ville pour exprimer ses idées à la municipalité.

Ici, un jour, quelqu’un est venu jouer à la pétanque car il avait remarqué que tous les jours, plusieurs personnes venaient y jouer. Ce jour là pas de place pour lui alors il a regardé les autres jouer et il a discuté avec eux. Le lendemain il est revenu jouer avec eux pour passer un moment convivial.

Ici, un jour, quelqu’un a donné rendez-vous à sa famille pour passer une après midi festive autour de jeux et d’un barbecue qui sont à disposition des personnes au Bois Boissel. Ce moment de famille festif s’est déroulé sous une météo radieuse. L’organisation de cette personne a permis à beaucoup de personnes de cette famille de découvrir cet endroit.

Ici, un jour, quelqu’un s’est interrogé sur les bienfaits de la nature et de l’importance d’avoir des lieux de verdure au sein même d’une ville. Pour alimenter ses recherches, cette personne s’est installée sur une chaise sur le parking et a interpelé toutes les personnes qui passaient devant lui. Il a rencontré des lycéens, des gens du quartier, des étudiants d’Askoria, des habitants. Avec l’ensemble des recherches il mit en place une exposition qu’il installa sur l’ensemble des entrées du Bois.

 

 

ce que j’ai entendu sur le bois Boissel

IMG_4353

Ici, un jour, quelqu’un et sa famille ont fait un barbecue

Ici, un jour, quelqu’un s’est battu à mort à cause d’un trafic.

Ici, un jour, quelqu’un a fait du scooter dans le grand bois.

Ici, un jour, quelqu’un a trouvé une pièce de 1€ .

Ici, un jour, quelqu’un a trouvé des clés de voiture morte.

Ici, un jour, quelqu’un s’est caché sous un arabe  à cause d’une tornade d’Africain et d’Asiatique.

Ici, un jour, quelqu’un à combattu le Terminator  avec des sabres laser et avec James Bond

Ici, un jour, quelqu’un s’est fait décapiter par Annabelle et Tcheki.

 

 

 

 

erdal 3

Texte de fiction

IMG_4350

Ici, un jour, quelqu’un est passé par la.

Ici, un jour, quelqu’un est tombé de l’arbre.

Ici, un jour, quelqu’un passait par la et il a vu quelqu’un au sol et il a appellé personne il est parti sans rien faire.

Ici, un jour, quelqu’un montait par là et il a vu et il a couru vers lui, il l’a touché mais il ne bougeait pas et il est reparti, il a appelé personne aussi.

Ici, un jour, quelqu’un est venu une nouvelle fois il a vu qu’il est encore au sol cette fois il a appelé l’ambulance et l’ambulance est venue ils ont regardé la personne qui est au sol mais la personne il dormait.

 

Ma vision sur le quartier

Texte de fiction

IMG_4348

Ici, un jour, quelqu’un s’ était brûlé avec de l’acide et du gaz cette personne quand il était en train de brûler a essayé de sortir dehors mais il est tombé dans les escaliers il pissait le sang les pompiers sont intervenus 15 min après c’ était trop tard il était devenu un marshmallow violet .

 

Ici un jour quelqu’un s’ était pris la porte et a voltigé les 8 marches il a eu les os du crâne qui sont rentrés dans son cerveau 5 mois après on lui a annoncé qu’il va mourir dans deux mois le pauvre il s’est suicidé .

 

Ici un jour quelqu’un a fait le racaille et une bande  de mafieux l’a amené dans ce bâtiment on l’a attaché dans les barreaux de l’escalier et on lui a retiré toute ses dents et on lui a rasé ses cheveux après les personnes se sont barrées et 1 jour après les pompiers sont intervenus et  ils l ‘ont amené dans un hôpital psychiatrique .

 

Ici un jour quelqu’un a sauté de la fenêtre est tombé sur la pare-brise d’une vieille. La vieille a foncé sur des policiers patrouilleurs et a écrasé une biquette enragée et foncé dans le bâtiment les pompiers qui sont intervenus 2 h après c’était une scène remplie de ketchup.

 

Ici un jour quelqu’un qui était un innocent facteur est rentré dans ce bâtiment et une bande d’hommes bourrés l’ont croisé et ont pris une hache et ils lui ont fait bouffer ses doigts et lui ont ouvert le crâne pour manger son cerveau le facteur savait pas qu’ils avaient faim les hommes bourrés ont mis fin aux jours du facteur les pompiers affolés ont envoyé les homme bourrés au commissariat .

Ersan                                                                                                          -18

IMG_4351

Ici, un jour, quelqu’un a cru découvrir un ancien chemin creux, vestige d’avant la poussée urbaine

Ici, un jour, quelqu’un a pris une bouffée d’air très frais en faisant une grande balade

Ici, un jour, quelqu’un a eu peur car un grand chien barrait le passage et n’avait pas l’air décidé à le laisser passer

Ici, un jour, quelqu’un s’est assis et a regardé les primevères dans le talus, se demandant, s’il y avait eu des jonquilles, s’il se serait autorisé à en cueillir un bouquet

Ici, un jour, quelqu’un a chanté

La Traversée du quartier

Le grand bâtiment d’associations

Les voitures sur le parkingCapture d’écran 2016-02-09 à 11.48.35

La piste cyclable avec une grande rangée d’arbres.
Les voitures qui roulent sur le boulevard, à côté.

Le rond-point en face avec des palmiers, qu’on voit à peine sous la pluie

un panneau de pub qui change tout le temps,

 

Le grillage du collège Sainte-Marie, avec un arbre au coin du grillage.

Un autre rond point et une voiture qui y circule

des voitures garées le long des pavillons

un carrefour avec un feu, une rue bordée de pavillons, voitures garées indifféremment des deux côtés de la rue

un rond point, à droite la Villa Carmélie, dans l’angle le mur de l’ESPE, à gauche la caserne des pompiers,

le stade Hélène Boucher

un dos d’âne limitant la vitesse

l’école Jean Nicolas

un arrêt de bus

les feux tricolores, les tours de St Jouan, la pharmacie

une grande avenue, des maisons
des immeubles

des gens qui traversent en courant, évitant tant bien que mal les flaques

certains commerces ouverts et d’autres  définitivement fermés

domino’s

des publicités, des passages piétons

le tub qui passe comme tous les jours
les voitures, essuies-glace vitesse rapide

la laverie automatique

le panneau « La Citrouille » au dessus de celui « Plaine d’aventure du Bois Boissel »

La Citrouille

le facteur à vélo sous la pluie

Sur la route

Un parking quasiment vide
des vieux immeubles
de l’herbe
des travaux sur le boulevard
une devanture noire d’un peintre

Capture d’écran 2016-02-09 à 11.33.36

un stop
un feu tricolore
une laverie automatique
un bus
des boulangeries
une poste
les voitures qui passent
des immeubles désaffectés
La Citrouille
Un parking
La voiture de la Citrouille
Une maman avec une poussette

erdal 2

Capture d’écran 2016-02-09 à 11.41.26

des voitures

des bâtiments

la route

une école jean nicolas

pharmacie

auto-école

vival

des gens

arrêt de bus

le bus A

le chauffeur de bus

des anciennes maisons

la portail du stade hélène boucher

le stade hélène boucher

ancien pole emploi

une banque

des arbres

de l’herbe

domino’s

un bureau de tabac

coiffeur

cocci market

stokomani

quartier vide

la citrouille

 

Mon itinéraire !!!

 

-Du vent et de la pluie

-Un petit champ

-Les maisons de ma rue presque toutes identiques

-Des voitures

– Le passage piéton

-Ecole Yves Dollo qui est fermée c’est les vacances

-Un cabinet infirmier

-Travaux

-Goudron

-Ecole Saint Joseph qui est fermée c’est les vacances

-Maison de quartier Foyer Michel Fraboulet

-Maison de retraite Kerelys

-Ancienne poste délabrée

avec-ses-formes-arrondies-et-ses-hublots-l-ancien-bureau-de_1885300_660x372

– Panneau d’affichage avec le cirque Medrano et le festival Babel danse de la MJC

– Une église toute mignonne

-Le toit de chaume

-Un rond-point très grand

-Piste cyclable

– Le magasin Géant

– Le bus A et C

– Les feux rouges

-Pharmacie des villages

-Un bar PMU

-Un immeuble

– Une banque

-Stokomani

-Un bureau de tabac ouvert

-L’ancien Lidl

-La poste

-La crèche avec des mamans

– L’arrière du centre social

– La citrouille

– Je descends de ma voiture

 

mon trajet pour venir à la Citrouille.

La maison de ma voisine d’en face et les voitures à côté.

Le grand panneau de pub, avec d’un côté, une pub pour le garage, et de l’autre des pubs qui varient.

Parking,

voitures (Ford, Renault, Peugeot)

Un arbre que je contourne en passant à droite.

domino’s

un portail

une cour

une foule de gens

une cour

Goudron

anciens bâtiments

un arrêt de bus

arbres

des racailles

des sapins

des scoot

des 50

des pavillons

le centre social

des virages

de la végétation

 

 

 

 

le trajet de saint jouan a la citrouille

 

une porte avec serrure

une porte sans serrure juste une poignée

du carrelage orange car c’est vieux

des escaliers faits avec des cubes de carrelage

un ascenseur qui peut aller de 0 a 10 étages

Goudron

des arbres

de l’herbe a coter d l’arbre

une pharmacie surélevée par trois escaliers

un vival

une voiture qui attend LE FEU VERT

un arrêt de bus

le tub ( A )

domino’s avec parking

des gens successivement qui marchent (mamie papi  jeune enfant)

un tas de cailloux

la citrouille

atelier ados à la Citrouille, séance 1

L’atelier est basé sur une présentation de google street view, et d’un questionnement sur l’objet « carte postale  »

Chacun choisit une vue de Saint-Brieuc (prioritairement dans le secteur Ouest) dans google street view.

Je présente ensuite les très beau projet « je pense à toi » de Frank Smith, déjà développé en ateliers ici. Ecrire au verso d’une carte postale, c’est user d’un prétexte (cette image au verso) pour dire « je pense à toi ».

A chacun d’écrire une carte postale, adressée (à une personne non nommée) au dos de l’image trouvée sur street view.

Le premier groupe (le lundi) pâtit d’une connection insuffisante : google street view se charge mal, nous bricolons souvent sans images.

Les images sélectionnées  sont dessous.

Les textes et la consigne sont à lire ici.

Léa

Capture d’écran 2016-02-08 à 11.37.17

Chère amie,

Une petite pensée pour toi, toi qui aime ce métier où tu aides les autres, toi qui aimes te sentir utile sans que les autres te soient pour autant redevables. Je ne pus m’empêcher de me souvenir du jour où tu es entrée ici avec moi lorsque j’ai vu cette photo. Quelle joie de te savoir si près.

Avec toute mon affection,
Ton amie de longue date
Léa

Vincent

Capture d’écran 2016-02-08 à 11.23.35

Monsieur le Maire,

Je vous écris cette carte postale en qualité d’habitant du quartier des villages dans votre ville de Saint-Brieuc.

Pour qu’une ville vive, je pense qu’il faut miser sur sa jeunesse. Notre beau quartier est en pleine mutation mais pour le moment il n’y a toujours pas d’espace dédié à la jeunesse, et cela est dommageable pour la vie de la ville et principalement du quartier.

Vous avez annoncé que ce bâtiment qui était il y a quelques années un commerce, plus précisément un Lidl, allait devenir un local à destination de la jeunesse et de la vie du quartier en complément du centre social.

Cette annonce est une bonne nouvelle pour les professionnels mais surtout pour les familles et les jeunes.

Par cette carte postale, je voulais vous remercier de votre investissement et vous rappeler que beaucoup de monde comptait sur vous et sur cet engagement.

Ce nouveau local dynamisera encore un peu plus ce quartier, qui ne demande que cela.

N’oubliez pas les familles et les professionnels dans la construction de ce beau projet.

Cordialement,

un administré.

 

Alexandre

 

Capture d’écran 2016-02-08 à 11.55.28

Chère Kamila tu es si gentille avec moi que je te dédie cette carte postale. Bisous. Cordialement

Alexandre

————–

adresse de l’image

https://www.google.fr/maps/place/Les+Rosaires/@48.565788,-2.761962,3a,75y,90t/data=!3m8!1e2!3m6!1s110444175!2e1!3e10!6s%2F%2Flh5.googleusercontent.com%2Fproxy%2FTDekaHQhlef478v0t7DtuUif5t0qG1_CliRYdHJ8aJ4zNGBQP-DJX5zDqUUeV95_2gEhT8WFWz-C6SLVIP_-oCEkr2uhPIM%3Dw203-h135!7i4272!8i2848!4m2!3m1!1s0x480e02ff4a28243d:0xe93a5615df98592b!6m1!1e1

————————–

Capture d’écran 2016-02-08 à 11.45.25

Chère mamie, je te dédie cette carte postale car je t’aime de tout mon cœur et car elle est belle. J’aimerais me promener là-bas avec toi. Je t’embrasse. Habib

 

erdal

Capture d’écran 2016-02-08 à 11.11.37

Voilà ou j’habite ça me plaît pas trop en plus il est loin mon lycée. Pour aller au lycée ça dure 20 min en bus et je veux aller en CFA mécanique auto et je ne trouve pas d’entreprise.

Je pense a déménager à Rennes où  je pense trouver une  d’entreprise plus facilement.

——————–

adresse de l’image https://www.google.fr/maps/@48.5175744,-2.7781022,3a,75y,77.85h,90.28t/data=!3m6!1e1!3m4!1sMAXLnwfDa3Qr2KrckX74Xw!2e0!7i13312!8i6656

là où je suis née

Quand on arrive à Saint-Brieuc, il faut traverser le Pont d’Armor. Ce dernier enjambe une jolie vallée qui descend jusqu’à la mer, c’est la Vallée de Gouédic. Ceci sur notre droite. Sur notre gauche, elle passe sous la voie de chemin de fer et va jusqu’à Brezillet.

L’océan ne se découvre pas d’emblée à Saint-Brieuc. Il faut prendre la route afin de descendre jusqu’au Port du Légué . De là, on peut voir  les bateaux de pêche qui reviennent, lorsque c’est la saison, chargés  de coquilles Saint-Jacques.

Saint-Brieuc est une ville moyenne, 46000 habitants au dernier recensement.  L’été  a  du mal à arriver,  mais souvent se prolonge, jusqu’à fin septembre, voire  début octobre.

Jusque dans les années 70, le passage obligé pour se rendre de Rennes à Brest  était de traverser Saint-Brieuc par la nationale 12. Lors des départs estivaux, les « bouchons »  étaient nombreux. Et puis il y a eu la construction du Viaduc du Légué, qui a permis à Saint-Brieuc de mieux respirer… Lorsque vous passez sur ce dernier, vous avez une vue magnifique sur la Baie de Saint-Brieuc. Baie très profonde et large, d’un point haut on peut voir de Saint-Quay-Portrieux au Val-André. Certains la préfère à mer basse, d’autres, comme moi, à mer haute. Celle-ci est propice à la pêche à pied lors de grandes marées, on peut trouver coques, moules, praires, crabes etc

L’un des Maire dans les années 70 a fait construire des Halles hideuses dans le centre historique.  A présent on parle de les « déconstruire ».

Marie-Annick

 

Ma ville d’adoption

Cernée par la verdure,  la ville  porte le nom  de cité des 3 vallées. Dans la vallée de Gouédic, les joggeurs courent en côtoyant des promeneurs avec leurs chiens. Dans la vallée du Gouet, des cavaliers se promènent  et les amateurs de canoé  se donnent rendez-vous au bord de la rivière du même nom. .La vallée du Douvenant,  est surtout cotoyée par les amateurs de pêche à la ligne qui s’exercent autour du petit étang…

Dans le quartier  des Villages, hameau à l’ouest de la cité marine, une plaine d’aventure a vu le jour sur une ancienne décharge sauvage mais son aspect si naturel nous laisse croire le contraire. Le Bois Boissel même s’il est artificiel est un soleil de verdure à proximité des lotissements qui sont sortis de terre. Accessible  pour tous les promeneurs à vélo, à pied et à cheval, c’est un lieu de rencontres, de plaisirs l’été avec son barbecue, un lieu de flânerie pour les âmes pensantes, un lieu calme pour les lecteurs.

Cet écrin de verdure qui monte et qui descend sépare les communes  de St-Brieuc et Plérin.

Saint-Brieuc est une petite ville. Froide par ses couleurs grises sur les bâtiments,par ses températures basses, par son manque de luminosité L’été dure peu à Saint-Brieuc, les beaux jours sont courts, et rares sont les journées pleinement ensoleillées.Les fenêtres sont éclairées même en plein jour dans les maisons basses du centre ville car les ouvertures sont étroites.

Aux Rosaires, plage principale des briochins et des plérinais , l’eau est plutôt froide et la plage orientée au nord n’arrange rien.Le bunker de la Deuxième Guerre  face à la mer sur le remblai laisse la trace d’une époque peu glorieuse. Les ronces se sont invitées à l’intérieur, de même que certains squatters parfois. Sur l’esplanade des Rosaires, tout l’été un spectacle le mercredi pour les enfants, des terrasses de café pour un petit rafraichissement. Une vue panoramique sur le large nous montre Binic à gauche et Pléneuf Val André à droite, et les bateaux sortant du port du Légué s’éloignant petit à petit de notre champs de vision  à l’horizon.

Le port est un enchevêtrement de bâtiments en rénovation, d’entrepôts pour les cargaisons,  de navires aussi en suspend qui attendent des réparations.

Un long cargo noir défile dans le couloir d’entrée du port du Légué.  Une fois qu’il a passé l’écluse, il me semble énorme dans ce goulet.  Au loin la mer mène sur le large. L’océan ne se découvre pas d’emblée à St-Brieuc, il faut aller le chercher dans la baie.

Annie

 

 

Quand on s’promène au bord de l’eau…

Quand on arrive à Saint-Brieuc par la RN 12, ce qu’on voit du viaduc, c’est la ville un peu grise en surplomb du port, un peu lumineuse aussi, quand le vent joue avec les nuages.  En contrebas de la quatre-voies tumultueuse qui désengorge la ville, les vallées obligent le passant à stopper net, provoquent chez lui le même mélange d’attrait et d’effroi pour les choses très grandes, très hautes – une falaise, un précipice. L’un des candidats à la mairie, dans les années 2010, a même envisagé d’y construire un funiculaire, pour relier le port au centre ville.  Audacieux, il rêvait que tous les habitants puissent voir la mer : on aurait construit la ville en hémicycle, échelonné la hauteur des immeubles, avancé la ville aux rebords de la baie. Car l’océan ne se découvre pas d’emblée à Saint-Brieuc ; quand il n’est pas au large,  il s’avance doucement dans l’entonnoir que lui présente la côte et se fait étroit pour trouver son chemin à travers les rives de vase jusqu’à l’écluse. A son extrémité opposée, la structure ouvre sur un bassin à l’air libre, où les bateaux de plaisance attendent les beaux jours.

Plus loin, la rivière est cernée par la verdure, les feuilles et les épines qui s’insinuent partout, et à travers le Bois Boissel, on aperçoit les toits, comme si chaque maison devait gagner quelque chose sur l’avancée de la forêt. Certaines sont en bois peint.  Quand on s’y promène, on peut facilement s’y perdre, l’obscurité noyant les volumes, hauteur sous voûte, parfum de caverne. Et comme toujours dans les lieux si vastes, on peut rencontrer des groupes, plus ou moins nombreux, les uns sur les autres et bien sûr ça se pelote, ça fume et ça picole de la mauvaise bière glacée.

Soizic

saint-brieuc

La route qui traverse Saint-Brieuc mène absolument partout à Saint-Brieuc.  Il faut dire que Saint-Brieuc est une petite ville. Froide, le long de la route. Cernée par la verdure, les feuilles et les bois de frênes, de chênes, de hêtres, la ville possède deux vallées propices aux promenades et au jogging.

De la quatre-voies, le regard survole le port de plaisance, Plérin, la mer au loin, pour jouir d’une vue panoramique sur la rivière.

Plus a l’ouest se devine les deux tours de l’Église saint Michel dont Louis Guilloux a si bien décrit  l’originalité.

Dans les arrière-cours de la rue commerçante Saint-Guillaume, les fenêtres sont éclairées même en plein jour parce que ces cours sont enclavées. Ce sont de vieux bâtiments datant du siècle dernier.

Le vieux quartier avec ses maisons à colombages à l’équilibre précaire et non loin de là la fontaine d’où sont arrivés les moines fondateurs de la ville sont des lieux privilégiés des touristes.

Sa cathédrale a la particularité d’avoir des meurtrières. Elle servit d’écurie pendant la révolution de 1789. De nombreux ponts ont été érigés par Harel de la Noé.

Hervé