fenêtre de bureau

Si j’ouvre ma fenêtre, je vois un rideau de pluie, drue, épaisse. Je la referme et regarde au travers ; des parapluies, des ados en direction du collège, tête nue, alors que les plus petits ont leur capuche bien boutonnée . Sur le boulevard, les voitures qui lancent des gerbes d’eau quand elles serrent un peu trop près le trottoir et roulent dans le caniveau. Deux traits, rangées de phares qui partent du rond point et se continuent au delà de mon champ de vision, jaune sur la gauche, rouge sur la droite. Les essuie glaces, vitesse double. Le bus, avec quelques dessins dans la buée des carreaux.  Le parking, pas encore occupé – je suis la première arrivée.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s