à la fenêtre de Pierre

Si j’ouvre ma fenêtre, côté rue,  je vois ma rue, les maisons qui se trouvent en face (au moins 6, de la même grandeur, 2 étages pas plus), derrière, c’est le parc avec 3 HLM et le parc au milieu. Derrière les petites maisons, il y a le mur du Sacré Coeur qui sépare, il y a un terrain de foot. Je vois la pelleteuse et les camions qui sont en train de faire les travaux ; ils mettent l’électricité et les égouts dans la rue. dans la rue, à 6h 1/4 ou 6h 1/2, les gars de la ville qui vident les poubelles.

De l’autre côté (salle de séjour) je vois les jeunes qui jouent au foot même si ce n’est pas un terrain de foot, c’est juste des bancs. S’ils ne jouent pas au foot, ils grimpent sur les jeux du parc, c’est les gamins du quartier ils sont nombreux, des grands et des petits.

L’été, les gens qui viennent d’ailleurs jouent aux boules, l’hiver on les voit jamais jouer aux boules, ce sont des gens que je connais pas

des gens qui se promènent avec leurs chiens, dès le matin, avant d’aller au boulot ou de repartir faire leurs courses à Lidl pour les anciens.

quelques voitures passent, toujours les mêmes, même si c’est interdit

Pour la Fête de la musique, trois ou quatre personnes mettent de la musique sur une chaine, quelquefois celui qui s’occupe de ça se met à chanter, les gars de la ville ont mis les lumières, ça arrive que des gens dansent.

des gens qui jettent du pain, les goélands et les pigeons viennent le manger ; des pies aussi, mais moins. Il y avait une affiche qui interdisait de donner à manger aux pigeons, sous peine d’amende.

Dans le parc, il y des chats.

Si j’ouvre ma fenêtre, j’entends les véhicules dans la rue, les gens qui montent et qui descendent mais ils ne font pas beaucoup de bruit.

A neuf heures, on entend des conversations, des cris des gosses quand ils jouent au foot, tu m’as passé la balle, on les entend, c’est normal c’est des gosses – c’est pas un terrain de foot, c’est un parc il y a un endroit où ils peuvent jouer, ce petit bout de terrain est fait pour jouer aux boules mais il sert aussi à jouer au ballon. L’hiver il n’y a pas de boules, c’est que l’été. Des vacanciers, que je ne connais pas.

J’entends le bruit de la chaudière quand elle se met en route. Le chien du voisin se met à gueuler dès qu’il entend une sonnerie de l’entrée, le mien fait ça aussi.

Des fois, le facteur qui discute avec les voisins, vers 10h / 10h1/4.

Je vois chez ma voisine, à gauche, plein de fleurs et l’été elle met ses serins sur le balcon ; les moineaux viennent là aussi, surtout quand elle met un bout de plastique pour protéger du soleil et de la chaleur, c’est moi qui dis ça.

BRIEND Pierre

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s